Le blues au ukulélé expliqué par prof Simon

L’atelier Blues

Le 7 mars dernier, on a eu la visite d’un bon ami de TOP5, Christophe T. aka Prof Simon et c’était drôlement bien 🙂

D’abord, si on l’appelle comme ça, c’est tout simplement son pseudo sur le forum du ukulélé.

Il nous a parlé shuffle, de progression d’accords, matériel aussi avec la stompbox nouvelle génération et les différentes pédales d’effets pour donner un peu plus de caractère au son du uke. Mais surtout, on a chanté Sweet Home Chicago à tue tête !

 

En bonus, voici l’interview de ProfSimon : où l’on apprend, entre autre, que ce dernier jouait d’un instrument bizarre à 6 cordes avant de se mettre au uke…

 

Atelier découverte de l’orgue de barbarie et du Konnokol – S04E17

En première partie :

Laurent nous parle de l’orgue de barbarie, puis on joue avec lui.

00 : 00 – Présentation de l’orgue de barbarie

05 : 43 – Couleur Café

08 : 46 – Les champs Élysées

11 : 47 – La complainte de la butte

En deuxième partie :

Lionel nous enseigne les rudiments du Konnokol, appliqué au ukulélé.

(ici une vidéo sur ce sujet sur la chaîne de Lionel)

Atelier orchestration et percussions corporelles – S03E16

De 19h à 20h30 : Participation au jeu-thème du forum du ukulélé (le calendrier)

Répétition puis captation de “Ma petite entreprise” de Bashung

Partoche pour l’occasion : afficher télécharger

De 20h30 à 22h : Percussions corporelles avec François

Echauffement : la pyramide

On tape dans les mains, 1, puis 2, puis 3 puis 4 puis 5 fois

puis 4, puis 3, puis 2, puis 1 fois

On bouge    De droite à gauche

Pied droit vers la droite     puis  pied gauche vers droite

Pied gauche vers gauche  puis  pied droit  vers gauche

 

On tape      1ère mesure toujours en tapant  le torse avec la main droite

Exercice 1  

Torse  avec main droite

2  Mains ensemble

2  Mains sur chaque Cuisse

 

Exercice 2

Torse  / 2 Mains  / 2 Mains  /  Torse  / 2 Mains

Exercice 3

Torse avec main droite   en se déplaçant vers la droite

Main gauche sur la cuisse gauche avant que le pied ne soit à terre

Main droite sur cuisse droite et on tape le pied gauche au sol

2  mains  ensemble

Torse  avec main droite   en se déplaçant vers la gauche

Main gauche  sur la cuisse gauche

Main droite sur cuisse droite et on tape le pied droit au sol

Atelier Changement de tonalité – S04E15

Petit récap’ sur la soirée du 17 janvier animée par Arnal :

Pour faire suite à l’excellent atelier de Xavier de la semaine dernière sur le titre de Gainsbourg “Comme un boomerang” qui nous a conduit à en écrire une partoche respectant les X commandements de la partoche Top 5.

Nous répondrons donc à ces angoissantes questions que cet atelier a suscitées chez nous :

  • Comment trouver la tonalité ?
  • Pourquoi changer de tonalité ?
  • Comment changer de tonalité ?

Prélude : les notes de musique

Si je vous dis : Do ré mi fa sol la si do ! Qu’est-ce que ça évoque pour vous ?

  • Les notes de musique
  • La gamme de Do
  • La gamme de do majeur

Entre certaines notes, les dièses et les bémols :

par exemple, entre le do et le ré, une note que l’on pourra appeler soit do dièse (ou C#), ou ré bémol (Db).

Sur instrument, voilà ce que ça donne :

  • à gauche, sur un clavier de piano
  • à droite ; la corde de Do, et les notes que l’on obtient tout au long du manche

On remarque qu’il y a deux exceptions : pas de note entre le Si et le Do, pas de note entre le Mi et le Fa.

On n’aura donc pas de Fa bémol ni de Mi dièse, pas de Do bémol ni de Si dièse.

 

Comment connaître la tonalité ?

Un bon indice : le premier et le dernier accord du morceau… Si on démarre, comme pour la chanson « Comme un boomerang », en sol mineur, et que l’on finit en sol mineur, il y a fort à parier que l’on soit en sol mineur !

Si, en écrivant une mélodie, on constate qu’il n’y a ni dièse ni bémol, on est en do majeur ou en la mineur… S’il y a un dièse, on est en Sol majeur ou mi mineur… On ne reviendra pas sur le cours sur les tonalités majeures et mineures, le cycle des quintes vues avec Simon l’année dernière.

 

 

Dans notre morceau, on commence par un sol mineur, on finit par un sol mineur, et le sol mineur est l’accord le plus utilisé.

En observant la mélodie, on peut remarquer le Si bémol, contenu dans la gamme de Sol mineur, ainsi que le Mi bémol. en effet, en sol mineur, nous avons deux bémols, , le si et le mi (ci-dessous, le sol mineur est à “dix heures” dans le cycle des tonalités).

 

 

Pourquoi changer de tonalité ?

  • Pour adapter une chanson à sa voix
  • Pour faciliter le jeu sur l’instrument
  • Pour permettre le jeu d’une mélodie sur l’instrument

 

Regardons ce tableau des tessitures de chant :

 

On remarque que la mélodie est adaptée pour une soprano, mais bien moins pour une mezzo-soprano, et inadaptée pour une chanteuse alto.

On va donc par exemple changer de tonalité pour adapter une chanson à la voix du chanteur.

On verra que certaines tonalités sont aussi plus ou moins faciles pour l’instrument.

On pourra donc changer la tonalité du morceau original pour convenir à la fois à la voix du chanteur et que les accords soient accessibles au ukulélé.

Comment changer de tonalité ?

On a vu que la gamme de do majeur, que tout le monde connait, commence et finit par un do. C’est pour indiquer qu’après le si, on continue. Ce n’est pas une ligne droite, c’est un cercle. Je vous propose donc une roue pour la tonalité, avec  C D E F G A B. En la faisant pivoter, on peut trouver la correspondance entre la tonalité de base (disons, sur le cercle interne), et la nouvelle ( mettons, sur le cercle externe).

Pour se reposer l’esprit, je vous propose de faire vous-même votre roue de tansposition avec des ciseaux et une attache parisienne ! Vous pourrez la personnaliser en mettant les dièses et les bémols.

RoueTonalités (fichier pdf à télécharger)

Maintenant, pour la mise en application, je vous propose d’écrire la grille de « Comme un Boomerang », que nous avions prise dans sa tonalité originale, en Sol mineur, vers les tonalités mineures de la, si do, ré, mi et fa. Bien sûr, vous pouvez vous aider de la roue de transposition !

Une feuille “Fiche de Transposition” vous permettra de noter vos transpositions.

Mise en commun en écrivant au tableau :

 

Quelle tonalité semble facile à jouer au ukulélé ?

on remarque que la tonalité de La mineur (Am) propose des accords faciles pour la chanson au ukulélé : Am C D F Am E7 Am Am

La tonalité de Do majeur (C) et sa relative La mineur (Am) seront souvent les tonalités les plus sympas pour le ukulélé, notre instrument étant, comme le piano, un instrument taillé pour jouer les morceaux en do majeur.

Quelle tonalité semble difficile à jouer au ukulélé ?

On remarque que les tonalités de Fm avec ses Ab Bb Db ne nous donnent pas trop envie, ainsi que la tonalité de Cm avec ses Eb et Ab…

On joue donc la chanson sur trois tonalités différentes :

Deux couplet en Sol mineur (Gm) , la tonalité originale

Deux couplets en Mi mineur (Em), une tonalité bien différente

Deux couplets pour finir en La mineur (Am), la plus facile au ukuélélé.

On remarque que dans le groupe, ce ne sont pas les mêmes qu’on entend le plus sur toutes les tonalités !

Récré : les Faces A de Top 5

En apéro, on déchiffre “Ma petite entreprise“d’Alain Bashung, dans l’idée de faire une vidéo la semaine prochaine pour participer au jeu thème du mois du ukulélé, sur le thème “calendrier”.

On travaille notre cahier (version 2) des succès de Top 5 à enchaîner, avec un zoom sur 4 chansons

 

Sur chaque morceau, on revient sur la façon de strummer, sur les variations entre couplets et refrains.