Ateliers pédagogiques du 2 octobre 2019

Voici la retranscription de notre 4ème session d’ateliers pédagogiques.
Version pdf téléchargeable ici !

Nous avons marqué deux temps : atelier vrais débutants, et atelier faux débutants.

1 – Atelier Vrais débutants

Révision séance précédente

  • Démo du strum 1 : Bas avec la pulpe du pouce, égrené
  • Strum 1 : (Bas) ligne 1 : F F F C7 , ligne 2 : C7 C7 C7 F
  • Démo du strum 2 : avec l’ongle de l’index, de façon énergique
  • Strum 2 : (Bas bas) ligne 1 : F F F C7 ligne 2 : C7 C7 C7 F
  • Chanson La Cucaracha

Accorder le ukulélé

On va accorder l’instrument pour que les notes soient accordées entre elles, et pour que notre ukulélé soit accordé avec les ukulélés des autres joueurs.

L’accordage le plus standard pour le ukulélé, c’est l’accordage en do : Sol Do Mi La : G C E A. Mais on notera par exemple Thoms Fersen, qui dans son album de reprises au ukulélé “Gratte-moi la puce” préfère s’accorder en ré : La Dé Fa# B : A D F# B

On va utiliser un accordeur. J’utilise, sur téléphone android, l’appli Soundcorset, version gratuite, qui est très bien et fait également métronome. On peut utiliser un accordeur, pincé sur la tête, c’est très efficace dans un environnement bruyant… comme une réunion de ukulélés !

Pour qualifier la hauteur d’un son , on va utiliser les termes suivants :

Grave = bas = ralenti = relâché = “-” =
aiguille de l’accordeur vers la gauche
Haut = aigu = accéléré = tendu = “+” = aiguille de l’accordeur vers la gauche

Pour accorder notre instrument, on va utiliser les clés, sur la tête, et tenter de tendre ou de relâcher la corde. Si on tend la corde, on rend le son plus aigu, plus haut. Si on détend la corde, on la relâche, et le son devient plus bas, plus grave.

Accorder la corde de Sol (G)

Pour la première corde, Sol, on va la pincer, et deux cas sont possibles : trop aigu ou trop grave.

Trop grave : l’aiguille est vers la gauche, ou l’accordeur indique un F#/Gb ou un F.
On va donc tendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au G et que l’aiguille soit au centre.

Trop aigu : l’aiguille est vers la droite, ou l’accordeur indique un G#/Ab ou un A
On va donc détendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au G et que l’aiguille soit au centre.

Accorder la corde de Do (C)

Pour la seconde corde, Do, on va la pincer, et deux cas sont possibles : trop aigu ou trop grave.

Trop grave : l’aiguille est vers la gauche, ou l’accordeur indique un A# / Bb ou un B.
On va donc tendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au C et que l’aiguille soit au centre.

Trop aigu : l’aiguille est vers la droite, ou l’accordeur indique un C#/Db ou un D.
On va donc détendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au C et que l’aiguille soit au centre.

Accorder la corde de Mi (E)

Pour la troisième corde, Mi, on va la pincer, et deux cas sont possibles : trop aigu ou trop grave.

Trop grave : l’aiguille est vers la gauche, ou l’accordeur indique un D#/Eb ou un D.
On va donc tendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au E et que l’aiguille soit au centre.

Trop aigu : l’aiguille est vers la droite, ou l’accordeur indique un F ou un F#/Gb
On va donc détendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au E et que l’aiguille soit au centre.

Accorder la corde de La (A)

Pour la dernière corde, La, on va la pincer, et deux cas sont possibles : trop aigu ou trop grave.

Trop grave : l’aiguille est vers la gauche, ou l’accordeur indique un G#/Ab ou un G.
On va donc tendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au A et que l’aiguille soit au centre.

Trop aigu : l’aiguille est vers la droite, ou l’accordeur indique un A#/Bb ou un B
On va donc détendre la corde jusqu’à ce que l’accordeur passe au A et que l’aiguille soit au centre.

Si vous êtes perdus dans l’accordage, demandez un coup de main, au début, ce n’est pas du tout évident, c’est normal.

Retour sur un sujet de la semaine dernière : deux nouveaux accords : La majeur (A) et Ré majeur (D)

Retour sur sujet de la semaine dernière : Strum Bas Bas Haut

Chanson le lion est mort ce soir

Depuis le début des ateliers, nous avons vu :

  • les accords C F A D
  • les strums Bas (pouce), Bas, Bas et Bas Bas Haut (index)
  • Les chansons La Cucaracha et Le lion est mort
  • On appris le nom des notes en notation internationale
  • A lire un diagramme de ukulélé
  • La différence entre une note et un accord
  • Accorder le ukulélé

il nous reste à voir les sujets suivants :

  • Accords majeurs : G
  • Accords 7è DEGA
  • Accords mineurs 7 CDEG
  • Accords mineurs CDEGA
  • Anatomie du ukulélé
  • Lire / écrire une tablature simple
  • Rythme : 8 premiers strums
  • Rythme : arpège simple (GCEA)
  • Rythme : Jeux de rythmes
  • Rythme : les 3 temps
  • Travailler avec un métronome
  • Travailler l’enchaînement des accords sur un morceau

2 – Atelier faux débutants : lire une tablature

Pour vous parler des tablatures, nous allons en écrire une.
On va ainsi voir comment on passe d’une suite de notes jouées à une version écrite.

En jouant la Cucaracha, et en tripotant mon ukulélé avec tous les doigts, je découvre qu’en jouant, mon accord de Fa, j’ai le début de la chanson.

  • On va jouer la corde de do à vide 3 fois
  • puis la corde de mi, en frettant la première case
  • enfin la corde de sol une seule fois, à vide

Do do do fa la ,  do do do fa la ! C’est bien le début de la mélodie !
On va écrire ça sur une feuille.

Posez le ukulélé devant vous sur la table, au dessus de la feuille, la tête à gauche, la caisse à droite.

On va symboliser les 4 cordes du ukulélé par 4 lignes… On va indiquer le nom des cordes à gauche.

A ————-————–

E ——————————

C ——————————

G ——————————

On imagine la tête à gauche, et les 4 lignes pour les cordes de Sol, do, mi, la.

On va écrire ce j’ai fait tout à l’heure :

  • On a joué trois fois la note à vide sur la corde de Do (C)… On a donc joué à la frette 0, on écrit trois fois de suite 0 sur cette corde.
  • On a ensuite joué la corde de Mi (E) en frettant à la première case. On écrit un 1 sur la ligne du dessus.
  • On a ensuite joué la corde de La (G) à vide. On écrit un 0 sur la ligne du dessus.

A – – – – – – – – – – – 0 –
E – – – – – -1 – – – – – –
C -0 0 0 – – – – – –
G – – – – – – – – – – – – –

Voilà ! Nous avons fixé sur le papier, sous la forme de la tablature, notre mélodie.

Comment jouer une tablature

La tablature se lit de gauche à droite. Chaque chiffre est une note.

Maintenant, je vais faire le processus inverse : passer d’une mélodie écrite à son jeu sur le ukulélé. On va déchiffrer le début d’une mélodie :

Le zéro veut dire qu’une corde est jouée à vide.

– – – – – – – 0 – – – – – – – – – – – – – – 0- – – – – – – –
– – – – – 0 – – – – – – – – – – – – – – 0 – – – – – – – – – –
– – – 0 – – – – – – – – – – – – – – 0 – – – – – – – – – – – –
– 0 – – – – – – – 0 – – – – – – 0 – – – – – – – – 0 – – – – –

Ca vous rappelle quelque chose ?

Oui, c’est le début de la mélodie du « Tourbillon », chanson de jeanne moreau !

En guise de révision de la semaine passée, on revoit le srum “bas bas haut” ternaire, sur la grille de “Dumb Ways to die” et de “C’est magnifique”, et on revoit également le strum du couplet de “Riptide”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *